Regular price: $25.64

Free with 30-day trial
Membership details Membership details
  • A 30-day trial plus your first audiobook, free
  • 1 credit/month after trial – good for any book, any price
  • Easy exchanges – swap any book you don’t love
  • Keep your audiobooks, even if you cancel
  • After your trial, Audible is just $14.95/month
OR
In Cart

Publisher's Summary

Cent cinq bougies à souffler ! La sainte famille Hermansson est au complet sous le toit parental à Kymlinge, une petite ville de province en Suède, pour fêter deux anniversaires, celui du père, soixante-cinq ans, et de la fille aînée, Ebba, quarante ans. La bonne humeur forcée des retrouvailles un peu guindées tourne à l'angoisse : deux membres de la famille disparaissent. Robert, le fils, la honte de la famille, connu par tous les téléspectateurs suédois comme "Robert le branleur", et Henrik, le fils aîné d'Ebba, un brillant étudiant en droit. Y a-t-il un lien, un mobile familial ? Guidé par un flair hautement intuitif, l'inspecteur Barbarotti, un flic très humain, sait lire les âmes, nœuds des enquêtes.

Homme sans chien, qui inaugure une série d'enquêtes menées par l'attachant Gunnar Barbarotti, est une critique sociale cinglante, où l'on retrouve l'humour et l'autodérision propres à Nesser. Un polar qui a l'étoffe d'un bon roman !
©2013 Editions du Seuil (P)2014 Sixtrid SAS

What members say

Average Customer Ratings

Overall

  • 3.3 out of 5.0
  • 5 Stars
    1
  • 4 Stars
    0
  • 3 Stars
    1
  • 2 Stars
    1
  • 1 Stars
    0

Performance

  • 4.0 out of 5.0
  • 5 Stars
    1
  • 4 Stars
    0
  • 3 Stars
    1
  • 2 Stars
    0
  • 1 Stars
    0

Story

  • 3.5 out of 5.0
  • 5 Stars
    1
  • 4 Stars
    0
  • 3 Stars
    0
  • 2 Stars
    1
  • 1 Stars
    0
Sort by:
  • Overall
  • Performance
  • Story

Un bijou

What made the experience of listening to Homme sans chien (Gunnar Barbarotti 1) the most enjoyable?

Au début, on ne sait pas trop. L'histoire semble se trainer. Mais le ton devient humoristique, sarcastique, même si le sujet demeure tragique.