Regular price: $12.12

Free with 30-day trial
Membership details Membership details
  • A 30-day trial plus your first audiobook, free
  • 1 credit/month after trial – good for any book, any price
  • Easy exchanges – swap any book you don’t love
  • Keep your audiobooks, even if you cancel
  • After your trial, Audible is just $14.95/month
OR
In Cart

Publisher's Summary

La naissance du grand magasin, pieuvre commerciale écrasant le petit négoce traditionnel, conséquence inexorable du consumérisme inhérent au développement économique. Cette "Mécanique à manger les femmes" génère, pour fonctionner, une forme spécifique de communauté : une société hiérarchisée, avec son cortège d'arrivisme, de jalousie, de malveillance et de perfidie, mais aussi de progrès et de réussite.
Octave Mouret, précurseur inspiré, bouleverse sa corporation comme Haussmann bouleverse la ville. Il parie tout sur les femmes, sur leurs envies et sur leur incapacité à surmonter les tentations.
Une lui résiste : Denise, incarnation de la vertu et de la générosité. Elle devient une obsession pour cet ogre.
L'auteur
Né à Paris en 1840, Émile Zola passe son enfance et son adolescence à Aix-en-Provence. Au collège Bourbon, il a pour meilleur camarade Paul Cézanne. A la mort de son père, Emile Zola qui a dix huit ans entre au lycée Saint-Louis en tant que boursier. Il passe les épreuves du bac à deux reprises, sans succès. En 1862 Zola entre aux éditions Hachette. Zola rêve de devenir écrivain, écrit des poèmes et en propose un à son patron. Ce dernier impressionné le fait passer au service de presse d'Hachette. En quelques mois, il devient chef de la publicité. À partir de 1863, Zola collabore à différents journaux. Il a l'idée d'écrire un nouveau roman basé sur les lois de l'hérédité de plusieurs générations d'une famille qui aura pour nom Rougon-Macquart. De 1871 à 1890 au rythme des parutions, se succèdent succès et scandales. De 1894 à 1898 il publie la série des Trois Villes, puis de 1899 à 1903 celle des Quatre Evangiles. Eclate alors l'affaire Dreyfus. Emile Zola étudie ce dossier de plus près et acquiert la certitude que le capitaine Alfred Dreyfus est innocent. Son premier article parait dans le Figaro le 25 novembre 1897. Clemenceau le publie dans son journal l'Aurore sous le titre "J'accuse" le 13 janvier 1898. Menacé d'arrestation, Émile Zola se réfugie en Angleterre où il restera onze mois. Il apprend à son retour que sa cause à triomphé : le capitaine Alfred Dreyfus est reconnu innocent. Le 29 septembre 1902 Émile Zola meurt asphyxié dans sa chambre.

La narratrice
Évelyne Lecucq: Comédienne, spécialiste du Théâtre de papier, journaliste spécialisée dans le spectacle vivant, commissaire d'exposition, animatrice principale de la compagnie Théâtre du Sylphe.
(P) Brumes de mars

What members say

Average Customer Ratings

Overall

  • 4.2 out of 5.0
  • 5 Stars
    4
  • 4 Stars
    0
  • 3 Stars
    0
  • 2 Stars
    0
  • 1 Stars
    1

Performance

  • 4.8 out of 5.0
  • 5 Stars
    3
  • 4 Stars
    1
  • 3 Stars
    0
  • 2 Stars
    0
  • 1 Stars
    0

Story

  • 4.2 out of 5.0
  • 5 Stars
    4
  • 4 Stars
    0
  • 3 Stars
    0
  • 2 Stars
    0
  • 1 Stars
    1
No Reviews are Available
Sort by:
  • Overall
  • Performance
  • Story
  • Dr
  • 06-01-15

Tradition vs modernity - with a dollop of romance

Beautiful prose, beautifully read. A novel that explores the birth of commerce, the rise of materialism and the development of modern cities, in this case Paris. The tension between the old and the new, rich descriptions of daily life of the different social classes and Zola's mixed feelings about modernity sustain a plot that is otherwise remarkably simple, and a romance that depends on characters behaving in unconvincing ways. Anglophone readers will recognise in the novel some elements that were used in the British TV series 'The Paradise'.